Le PMU perd de la vitesse sur les paris hippiques ?

pmuLe PMU est un acteur de renom dans le domaine des paris hippiques. En ce qui concerne les paris sportifs, il a été favorisé par les parieurs en enregistrant d’excellents chiffres, notamment pendant le mondial. Mais sur le domaine des courses hippiques Il semble pourtant perdre du terrain d’année en année.

Perte de terrain depuis 2013

C’est depuis 2013 que le PMU perd du terrain, ce qui s’est également confirmé de nouveau l’année d’après avec une chute totale de 7 % de son CA. Le quinté plus et le pari qui a le moins séduit avec une baisse des comptes actifs qui sont passés de 496 000 à 488 000 entre 2013 et 2014 d’après les chiffres de l’Arjel. Depuis 2010, les paris sur les courses de chevaux ont engendré moins de mises que les paris sportifs sur l’année. Il est vrai que le nombre de mises faites par les joueurs diminue plus rapidement que le nombre de parieurs. Donc, dit différemment, les parieurs misent moins qu’avant ou alors misent des sommes plus faibles qu’avant. Une des raisons qui expliquent cela et que les parieurs sont généralement des personnes âgées de 40 ans qui sont donc de moins en moins nombreux au fil des années. Un public qui ne se renouvelle pas tellement. Pourtant le PMU a fait des efforts avec des publicités jeunes et modernes pour attirer une nouvelle clientèle et casser l’image un peu vieillotte des paris hippiques. Le PMU a aussi investi le mobile avec des applications et sites Internet.

Mais aussi le PMU n’est plus tout seul. Le marché a vu arriver plein d’acteurs qui ont profité de l’avènement de l’Internet et du mobile pour proposer leur offre un peu plus jeune pour séduire les parieurs plus jeunes. Le PMU a donc encore plus de mal de renouveler son public à cause de ses concurrents qui prennent chaque année un peu plus de parts de marché. Ce type de bookmakers proposant plus des bonus qui sont plutôt alléchant pour les parieurs et qui concurrencent encore davantage le PMU qui se voit donc obligé de s’aligner et propose aussi des promotions pour rester dans le coup.

Il ne faut pas pour autant dire que le PMU est fini. Bien au contraire, il s’agit d’un acteur historique dans le monde des paris hippiques et il n’est pas prêt de fermer ses portes de sitôt. En plus sur d’autres secteurs d’activité il enregistre de très bons chiffres comme nous l’avons vu sur les paris sportifs par exemple. Le PMU a en effet investi une stratégie qui tend à diversifier ses activités pour ne pas souffrir trop de la baisse de ses résultats sur les courses de chevaux. Et cette stratégie semble donc plus que gagnante pour le bookmaker qui équilibre ainsi ses comptes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *